Vous utilisez une version obsolète d'internet explorer.
Veuillez mettre à jour votre version en cliquant ici : Mise à jour Internet Explorer

Notre Maison 

Jovoy ouvre une grande parfumerie au 4
Rue du Castiglione, et dévoile exclusivités et parfums
inédits à Paris.


François Hénin, vous êtes le créateur du concept de la parfumerie Jovoy et propriétaire de la marque éponyme, pouvez nous expliquez votre parcours en quelques mots ?
 

Après une école de commerce classique, je m’installe de longues années au Viet Nam. J’achève mon séjour par une coopération militaire de 18 mois qui me permet de découvrir les parfums par ce qu’ils ont de plus noble : les matières premières. Ma mission était d’explorer le patrimoine olfactif naturel du Viêtnam en installant une usine pilote de distillation à la frontière chinoise. L’objectif final étant de trouver des « captifs naturels » pour la parfumerie fine. C’est ma rencontre avec le propriétaire d’Argeville, parfumeur à Mougins, qui me fait entrer définitivement dans l’univers des parfums. Pendant quatre ans je parcours
l’Asie pour proposer aromes, parfums et matières premières aux  industries locales. Je quitte Argeville pour m’installer à Paris, avec un projet : reprendre une maison de parfums oubliée, ce sera Jovoy. En 2010 je crée la première parfumerie Jovoy, pour présenter avec nos codes propres, les beaux parfums de nos amis, très vite rejoint par d’autres maisons prestigieuses. Le succès rapide de cette première adresse nous pousse à trouver ce qui devient désormais la grande parfumerie Jovoy, réelle ambassade des parfums rares à Paris.


Que sont des parfums rares ?
 

Ce sont des maisons qui sont généralement à taille humaine, un parfumeur ou un  entrepreneur, parfois les deux. Elles cultivent une identité individuelle forte, ont un parti pris engagé sur l’utilisation de matières nobles, naturelles, parfois exclusives. Elles n’ont pas l’ambition d’une diffusion importante. Elles s’adressent donc à un public d’amateurs mais également un nombre croissant de déçus des parfums dits « d’égérie », sans doute parfois dévoyés par une diffusion trop large.

Une récente sous-famille des parfums rares est en train d’émerger : la haute parfumerie. Ce sont généralement des extraits de parfums, flacons artistiques, petites productions et diffusion ultra élitiste, les prix sont proportionnels au caractère exclusif des créations, on y trouve entre autres Clive Christian, Grossmith, Pure distance, Roja Dove…

En revanche il est une idée fausse de croire que les parfums rares sont tous plus onéreux que les parfums du marché. Notre grande fierté est justement de proposer des parfums rares, à des prix  comparables aux parfums les plus diffusés.

Qu’est-ce qui vous rend différent d’une parfumerie traditionnelle ?
 

Outre l’offre qui se veut originale et engagée, nous proposons nos parfums à l’opposé de ce qui se pratique traditionnellement. Dans une parfumerie classique, un parfum sera vaporisé sur une touche ou mouillette. Ce que vous sentez immédiatement c’est l’alcool (qui vous « brûle le nez ») et les notes de têtes (qui sont les moins fidèles dans le temps sur votre peau).

Nous préférons utiliser les capots imprégnés de parfum de nos flacons bruns qui viennent des anciens orgues à parfums. Ceux-ci délivrent les notes de cœur et de fond, sans saturer le nez d’alcool. Cela vous permet de vous faire une idée de la « promesse » de chaque jus, sans les désagréments de l’alcool.
 

Parlez-nous de votre boutique ?
 

Le 4 Rue de Castiglione, a été entièrement aménagé par Géraldine Prieur, architecte de Rouge Absolu. Nous voulions un espace aéré, chaleureux, fonctionnel, et cependant très habillé sans pour autant perdre notre humanité dans un espace considérablement plus grand. Nous avons donc une signature assez « concept store » avec quelques touches « vintage » de meubles chinés, des structures métalliques très parisiennes dans le style Eiffel, de belles matières cuir, bois, parquets… L’ensemble met en valeur les 175m2 dédiés aux parfums rares, leurs accessoires et quelques petites merveilles parmi lesquelles la malle à Parfums.


Quelles sont vos nouveautés, vos exclusivités ?
 

Trois grands axes nouveaux sont mis en valeur au 4 Rue de Castiglione.

Une sélection plus large, souvent exclusive de parfums rares : Clive Christian, Roja Dove, Andy Tauer, Heeley parfums, Aedes de Venustas...

De nouveaux accessoires, comme les vaporisateurs rechargeables de Sen7.

Pour la maison vous retrouverez l’intégralité de l’offre de Cire Trudon, les belles bougies Jovoy ou d’Elisabeth de Feydeau, les parfums d’ambiance de Parfums d’Orsay ou de Linari …


Quelles sont vos ambitions à venir autour de votre « ambassade » et de votre
marque ?
 

Nous voulons que Jovoy devienne La parfumerie incontournable des amoureux de  parfumerie fine à Paris, faire de l’adresse une référence, continuer à découvrir de nouveaux talents, et organiser des journées rencontres entre les créateurs et les passionnés. Dans la mesure du possible nous voulons contribuer à dynamiser notre industrie en
multipliant des initiatives comme la malle à parfums.
 

La marque de parfums et bougies Jovoy, bien évidemment, bénéficie du succès de la boutique mais continue son parcours indépendamment. Avec l’ouverture de plusieurs franchises, la marque et le concept gagnent en notoriété dans notre industrie.

 

Lundi au Samedi, de 11h à 19h

4, Rue de Castiglione, 75001 Paris

Metro 1 : Concorde/Tuileries

Parking Place Vendôme

 

Tel : 01 40 20 06 19

www.jovoyparis.com

 


Un service sur mesure